Au cœur de l’action pour l’emploi et la formation

Le Compte personnel de formation

Pour accompagner le développement des compétences de vos salariés tout au long de la vie, le Compte Personnel de Formation peut être mobilisé.

Bénéficiaires

Depuis le 1er janvier 2015, toute personne (salarié, demandeur d’emploi) bénéficie d’un Compte Personnel de Formation (CPF) tout au long de sa vie professionnelle.

Comptabilisé en heures jusqu’au 31/12/2018 (24 heures par an pour un travail à temps complet), il a été converti en euros au 01/01/2019 à hauteur de 15 €/heure.

A partir l’année 2019, le CPF est alimenté en euros à raison de :

  • 500 €*par an (pour un salarié ayant effectué sur l’année une durée du travail d’au moins un mi-temps) dans limite d’un plafond total de 5 000 €,
  • 800 €*par an dans la limite d’un plafond total de 8 000 € pour les salariés de niveau inférieur au CAP/BEP,
  • ainsi que par des abondements complémentaires et/ou supplémentaires (nous consulter).

*au prorata de la durée de travail effective dans l’année pour une durée de travail inférieure à un mi-temps

Actions éligibles

Pour les salariés des entreprises de la métallurgie, les formations éligibles sont :

  • Les CQPM/CQPI, titres, diplômes et certifications(ou blocs de compétences) du RNCP et les certifications enregistrées au RSCP (répertoire spécifique des certifications professionnelles, ancien inventaire)
  • Les bilans de compétences
  • Les actions dispensées aux créateurs ou repreneurs d’entreprises
  • Les permis B et poids lourds

Téléchargez la liste des formations éligibles au CPF en 2019

Mise en œuvre

Le CPF est mobilisé par le salarié avec ou sans accord de l'employeur.
Il peut être mis en œuvre sur le temps de travail ou en dehors du temps de travail.

Après avoir consulté son compteur (ou saisit ses heures de DIF acquises au 31/12/2014) sur le site www.moncompteactivite.gouv.fr/ le salarié recherche et choisit sa formation, puis il saisit et enregistre sa demande de formation sur ce même site. Il peut se faire aider dans cette démarche par un Conseil en Evolution Professionnelle (Fongécif, Apec, Cap Emploi, mission locale).

CPF AVEC ACCORD de l’employeur
Sur le temps de travail ou hors temps de travail

Le salarié adresse sa demande à son employeur au moins 60 jours avant le début de l’action pour une formation inférieure à 6 mois (120 jours pour une formation de 6 mois et plus)

Elle précise l’intitulé et le contenu de l’action, le nombre d’heures de CPF mobilisé, le calendrier de l’action (dont part réalisée sur le temps de travail), son coût et le prestataire pressenti.

L’employeur dispose alors de 30 jours calendaires pour notifier sa réponse.

L’absence de réponse vaut acceptation.

CPF SANS ACCORD de l’employeur
hors temps de travail

Le salarié adresse directement sa demande de gestion et de financement CPF sans accord (signée) à l’ADEFIM de son lieu de travail en joignant son dernier bulletin de salaire (ou tout document attestant qu’il est bien salarié à la date de la demande), la copie de l’attestation des heures de DIF acquises au 31/12/2014 (pour une première demande), le contrat de formation signé avec l’organisme de formation, le programme pédagogique (+ calendrier pour les formations longues).

Financement

  • Action de formation, évaluation pré-formative et épreuves de certification : coûts pédagogiques au coût réel dans la limite du montant inscrit au compteur de salarié.
  • Frais annexes : pas de prise en charge.
  • Salaires et charges : montant réel dans la limite, pour chaque salarié, de 25 % du montant total pris en charge (y compris les salaires).
  • Abondement : en cas d’insuffisance du montant inscrit au compteur du salarié, prise en charge totale limitée à 3 200 € H.T. pour les formations industrielles ou 1 300 € H.T. pour les formations non industrielles.