Au cœur de l’action pour l’emploi et la formation

Le tutorat

Le tuteur joue un rôle essentiel dans la réussite des formations en alternance. Son rôle est de guider et d’accompagner au sein de l’entreprise la personne en formation pour lui permettre d’acquérir la qualification visée.

Pour qui ?

  • Le tuteur, salarié de l’entreprise doit disposer du temps nécessaire pour exercer sa mission et se former.
  • Volontaire et expérimenté, il doit justifier d’au moins 2 ans d’expérience professionnelle en lien avec la qualification visée par le contrat.
  • Le tuteur ne peut pas encadrer plus de 3 personnes simultanément, et 2 si c’est l’employeur qui assure cette mission.

Avantages 

  • Favorise la transmission de compétences, valorise l’expérience du salarié, fait évoluer les pratiques internes, dynamise les relations humaines et permet de gagner en productivité.
  • Permet de mettre en adéquation/d’ajuster la formation et les missions confiées au bénéficiaire afin d’assurer un accompagnement de qualité pour une intégration rapide et durable.
  • Prise en charge forfaitaire de la formation par l’OPCAIM à 15€/HT dans la limite de 40h. 
  • Permet aux TPE/PME (< 300 salariés) de bénéficier d’une aide à la fonction tutorale dans le cadre de la conclusion d’un contrat de professionnalisation.

Les missions du tuteur

Seul ou le cas échéant, au sein d’une équipe tutorale, il a notamment pour missions :

  1. D’accueillir, d'aider, d'informer et de guider les personnes qui, dans l'entreprise, participent à des actions de formation, dans le cadre des contrats de professionnalisation, des contrats d’apprentissage, des périodes de professionnalisation, de stages de la formation initiale ou de stages de la formation professionnelle continue.
  2. D’organiser avec les salariés intéressés, en lien avec le responsable hiérarchique, l’activité de ces personnes dans l’entreprise et de contribuer à l’acquisition de connaissances, de compétences, d'aptitudes professionnelles et de savoir-faire professionnels, au travers d'actions formalisées en situation professionnelle.
  3. De veiller au respect de leur emploi du temps et aux activités qui leur sont confiées.
  4. D’assurer la liaison entre les organismes ou établissements de formation et ces personnes.

Le tutorat présente un intérêt particulier dans la transmission des règles relatives à la sécurité au poste de travail et plus généralement au sein de l’entreprise, en vue de réduire les risques d’accidents du travail.

Source juridique : accord du 13 novembre 2014 articles 47 à 49.

Financement

  • Formation de tuteur
    Prise en charge de 15 € HT de l’heure dans la limite de 40 heures.

Condition : conclusion d’un contrat ou période de professionnalisation, ou contrat d’apprentissage mentionnant le nom du tuteur.

Pour la constitution et le paiement de votre action de formation, cliquez ici ou voir ci-contre. A noter pour les maîtres d’apprentissage, la copie du contrat accompagnée d’une attestation sur l’honneur de non bénéfice d’un autre financement doit nous être également adressée. 

  • Exercice de la fonction tutorale :

Prise en charge des coûts liés à son exercice, engagés par les entreprises de moins de 300 salariés dans la limite de 200 € par mois et par contrat de professionnalisation pendant 6 mois au plus.

Condition : attestation* de participation du tuteur à une formation au tutorat dans les 3 ans qui précèdent ou dans les 3 mois qui suivent la conclusion du contrat de professionnalisation. (*établie par l’organisme de formation).

Conformément à ses conditions de prise en charge telles que définies dans sa charte contrôle et qualité, l’OPCAIM se réserve le droit de demander tous justificatifs complémentaires nécessaires à l’instruction du dossier.

En savoir plus

Contactez immédiatement notre équipe de conseillers

  • Spécialistes en ingénierie financière,
  • Proches de vos préoccupations,
  • Connaissant bien votre métier, ses contraintes et ses évolutions.

Ils vous aident à finaliser vos projets et à optimiser votre budget formation.