Au cœur de l’action pour l’emploi et la formation

La Période de Professionnalisation

Pour vos actions de formation favorisant le maintien dans l'emploi ou l’évolution professionnelle de vos salariés en CDI, bénéficiez d'une participation spécifique de l'OPCAIM.

Bénéficiaires

Les salariés Contrat à Durée Indéterminée et les salariés bénéficiaires d’un Contrat Unique d’Insertion.

Actions éligibles

Les actions ouvrant droit à ce dispositif sont :

La période de professionnalisation peut abonder le Compte Personnel de Formation du salarié (CPF).

Durée des parcours de formation

Elle est fixée :

à 70 heures minimum sur 12 mois calendaires sauf pour :

  • les actions de VAE,
  • les Périodes de Professionnalisation financées en abondement du Compte Personnel de Formation du salarié,
  • les formations sanctionnées par une certification inscrite à l’inventaire de la CNCP.

Financement

L'intervention de l'OPCAIM, sera de :

  • Pour l'évaluation pré-formative
    • maximum 500 € H.T. sans que la durée soit inférieure à 3 H 30 (sous réserve de la transmission des justificatifs de réalisation et des résultats en termes d’adaptation du parcours de formation.
  • Pour le parcours de formation
    Prise en charge des coûts pédagogiques plafonnés à :

    • 80% du coût réel dans la limite de 32 € H.T. de l’heure/stagiaire pour les formations industrielles ou de 25 € H.T. de l’heure/stagiaire pour les formations non industrielles.
    • 100% du cout réel plafonné à 32 € H.T. pour les actions suivies par des femmes salariées d’entreprises de moins de 50 salariés préparant une certification inscrite sur la Liste A ou la Liste B de la CPNE.
  • Pour le passage des épreuves de certification
    Forfait de 500 € H.T. pour les CQPM/CQPI, coût réel (plafonné à 300 € H.T.) pour les autres certifications.
  • Pour les actions d’accompagnement de VAE
    Prise en charge dans la limite de 62 € H.T. de l'heure/stagiaire et de 24 heures par salarié.

A noter : La prise en charge peut être refusée lorsque l’OPCAIM n’est pas en état, pour des raisons financières, de satisfaire simultanément l’ensemble des demandes qui lui ont été adressées.